Si vous pensez également que la malbouffe dans les écoles est la cause de l'obésité infantile, vous êtes au bon endroit, lisez ce qui suit plus bas.

Et si vous recherchez un trampoline de loisirs pas cher et de qualité, vous trouverez sûrement votre bonheur sur Topflex.fr, prenez le temps de consulter notre guide d'achat et guide comparatif complet, après ça, le trampoline n'aura plus de secret pour vous.

Le Starflex pro, le trampoline haut de gamme le plus sécurisé du marché et abordable:




Le Jump Power, le meilleur rapport qualité prix du marché:






La proportion d’enfants obèses a augmenté considérablement au cours des 30 dernières années. Une combinaison de facteurs est citée comme causes, incluant une mauvaise alimentation, la suralimentation, le manque d’exercice physique ainsi que l’utilisation croissante des ordinateurs et des téléviseurs qui encouragent un mode de vie sédentaire. Au cours de la dernière décennie, les trampolines de jardin sont devenus très populaires, car il s’agit d’un moyen accessible et amusant permettant aux enfants de pratiquer de l’exercice à la maison, ce qui peut améliorer leur niveau d’activité global. La remarque la plus commune que nous recevons de la part des parents est que le trampoline de jardin est « la meilleure chose qu’ils n’aient jamais achetée pour leurs enfants. »

Pour les parents qui sont au courant de ces problèmes, il est possible pour eux de gérer l’alimentation de leur enfant à la maison, mais la gestion de leur régime alimentaire à l'école s’avère plus difficile. Les parents font souvent pression sur les écoles pour ne pas vendre de la malbouffe telle que les bonbons, les boissons gazeuses, les frites et les chips, vu qu’ils ne pourront pas contrôler ce que leurs enfants consomment. Toutefois, un récent rapport sur une étude réalisée par Jennifer Van Hook, professeur de sociologie et de démographie à la Pennsylvania State University, apparue dans le numéro de janvier 2012 portant sur la sociologie de l’éducation a démontré que le gain de poids chez les enfants n’est pas attribué à la disponibilité de la malbouffe dans les écoles.

« Nous avons été très surpris par le résultat et, en fait, nous nous sommes abstenus de publier notre étude pendant environ deux ans parce que nous avons continué à rechercher un lien qui n’existait pas. »

L’étude repose sur des données de l’Étude longitudinale de la petite enfance, de la classe maternelle 1998-1999, sur un échantillon d’élèves représentant la nation, entre l’automne à la maternelle et le printemps en classe de quatrième. Van Hook et son coauteur Claire Altman ont utilisé un sous-échantillon de 19 450 enfants qui fréquentaient une école du même comté en classe de CM2 et de quatrième.

À l’issue de l’étude, ils ont constaté que 59,2 % des élèves de CM2 et 86,3 % des élèves de quatrième fréquentaient des écoles qui vendent de la malbouffe. Mais bien que le nombre d’élèves ayant fréquenté une école qui vend de la malbouffe ait fortement augmenté entre le CM2 et la quatrième, le nombre d’étudiants obèses ou en surpoids n’a pas augmenté. En fait, la disponibilité accrue de la malbouffe entre le CM2 et la quatrième correspondait à une baisse du pourcentage d’élèves en surpoids ou obèses de 39,1% en CM2 et de 35,4% en quatrième.

Les auteurs disent qu’en dépit du point de vue dominant qui dit que les écoles ont la capacité d’aider à réduire le niveau d’obésité infantile en vendant des aliments sains et en évitant de vendre de la malbouffe, les résultats de l’étude suggèrent qu’« en ce qui concerne les problèmes de poids, nous devons regarder bien au-delà des écoles et, plus particulièrement, des ventes de malbouffe dans les écoles pour changer les choses. »

Selon Van Hook, dans le but de progresser dans la réduction du niveau d’obésité infantile, les stratégies doivent se concentrer davantage sur les milieux familiaux ainsi que les milieux extrascolaires.

Chez TopFlex Trampolines, nous avons toujours pensé que le trampoline de jardin constituait une contrepartie efficace face au mode de vie sédentaire encouragé par des heures passées devant la télévision et l’ordinateur. Le trampoline de jardin est facilement disponible et peut être utilisé toute l’année. Il ne nécessite pas de compétences spécifiques et constitue réellement un moyen de s’exercer de manière amusante. Selon la NASA, le saut au trampoline est l’un des moyens les plus efficaces pour faire de l’exercice. Nous comprenons pourquoi les médecins recommandent régulièrement des trampolines pour traiter l’obésité et le surpoids des enfants, et pour aider tous les enfants à mener une vie plus active.

La conclusion de l’étude suggère qu’en ce qui concerne la lutte contre les problèmes d’obésité infantile et de surpoids, les décideurs devraient mettre davantage l’accent sur les enfants plus jeunes. « Il y a eu beaucoup de recherches montrant que de nombreux enfants développent des habitudes alimentaires et des goûts pour certains aliments quand ils sont d’âge préscolaire, et que ces habitudes et ces goûts peuvent perdurer pendant toute leur vie », dit Van Hook, « de sorte que leur milieu scolaire importe peu. »

Ce point de vue est également valable pour l’exercice physique et les jeunes enfants qui ont la capacité d’utiliser un équipement simple, comme un trampoline. Cela peut être encouragé pour les habituer à une forme d’exercice qu’ils pourraient pratiquer toutes leurs vies. L’avantage particulier d’un trampoline est qu’il peut attirer des gens de tout âge, de 6 à 66 ans !